Racing

Mivv, un ADN gagnant

Pour une entreprise leader dans la production de systèmes d’échappement, il est fondamental de posséder des chromosomes racing, qui portent avec eux les expériences acquises sur les circuits du monde entier. Ce n’est qu’ainsi qu’on est en mesure de garantir le meilleur niveau de performances, même sur des produits destinés au motard sur route.

Depuis plus de 40 ans, chez Mivv nous écrivons la bande son des motos les plus prisées.
 Et depuis le début de cette aventure, l’un des points forts de notre philosophie a été la participation au monde racing.

Pour une entreprise qui souhaite atteindre des niveaux d’excellence dans un domaine comme le nôtre, il est impératif de s’engager dans le monde des courses. 
En effet, ce n’est qu’ainsi, en testant et en développant les produits dans les conditions les plus contraignantes, qu’on acquiert les compétences et l’expérience nécessaires pour réaliser des produits capables d’offrir le maximum même dans les conditions de conduite de tous les jours.

Les résultats n’ont pas tardé à récompenser cette vision. Le titre dans la MotoGP, gagné en 2006 avec Hayden, est sans aucun doute le plus prestigieux mais celui dont nous sommes plus orgueilleux est l’appréciation et le consentement de milliers de motocyclistes qui, tous les ans, choisissent un système d’échappement Mivv pour améliorer la performance de leur moto.

Mivv en MotoGP

Notre présence dans la plus haute catégorie moto a eu comme fer de lance le Team Honda Repsol, avec lequel nous avons maintenu un partenariat de 2006 à 2010. Au cours de ces années, l’équipe a inscrit à son palmarès, dans les classements pilotes, le championnat remporté par Nicky Hayden puis deux deuxièmes places et deux troisièmes places grâce au talent de Dani Pedrosa. Au cours de notre collaboration, Dovizioso a succédé à Hayden et entre 2006 et 2007, les RC211V ont été abandonnées et remplacées par les nouvelles RC212V.

REPSOL HONDA TEAM – SAISON 2006

L’équipe s’impose immédiatement sur la plus haute marche du podium : Nicky Hayden remporte en effet le titre de champion du monde 2006. Son compagnon d’équipe est Dani Pedrosa, déjà champion du monde dans la catégorie 250 cm³.
Nicky mène le championnat pendant une bonne partie de la saison. Le stop arrive au GP du Portugal, suite à un accident dans lequel est impliqué aussi son compagnon d’équipe : Valentino Rossi reprend la tête du championnat. Tout se joue lors de la dernière course avec la chute désastreuse de Rossi au 5e tour : la 3e place conquise par Hayden lui permet de devenir Champion du Monde. Pedrosa conclut le championnat à la 5e place, avec 2 victoires et 5 autres podiums. À l’Eicma 2006, le pilote américain est acclamé au stand Mivv, où un podium a été préparé pour l’accueillir avec une interview ouverte au public.
Au cours de la première année de collaboration, Mivv soutient au mieux les besoins de l’équipe. La victoire en championnat du monde récompense les efforts fournis au cours de la saison de compétition. L’échappement GP est développé pour le marché de deuxième monte pour usage routier, en mettant à profit l’expérience acquise au cours du championnat.

 

 

REPSOL HONDA TEAM – SAISON 2007

Le même tandem de pilotes est confirmé pour la saison 2007. À partir de cette année-là, l’équipe commence à utiliser la nouvelle Honda RC212V 800 cm³, pour se conformer aux nouvelles règles de la FIM, qui ont abaissé la cylindrée de 990 à 800 cm³. Au début, la moto n’a pas le succès espéré mais heureusement, grâce aux mises au point apportées, les performances s’améliorent au fur et à mesure des courses.
Pedrosa remporte deux victoires, auxquelles s’ajoutent 6 autres podiums, et termine la saison à la 2e place derrière Casey Stoner. Quatre fois troisième, Hayden termine à la 8e place du classement pilotes. Honda et l’équipe Repsol conquièrent la 2e place dans les classements Constructeurs et Équipes.
Mivv collabore au mieux avec le Team Honda Repsol, dans la lignée de ce qui a été fait l’année précédente. Pour le marché de deuxième monte pour usage routier, Mivv développe l’échappement Suono, fruit d’une étude intense et innovante sur le plan du design.

 

 

REPSOL HONDA TEAM – SAISON 2008

Pour la troisième année consécutive, Pedrosa et Hayden sont aux commandes des Honda officielles. Quelques changements se produisent dans le paddock : les deux chefs mécaniciens sont Mike Leitner et Pete Benson, tandis que Kazuhiko Yamano devient responsable de l’équipe. Un autre élément important est le changement de pneus pour Pedrosa au cours de la saison ; le passage a Bridgestone porte à la création d’une cloison entre Dani et Nicky à l’intérieur du box, pour éviter l’observation des données sur les pneus. Une solution semblable avait déjà été adoptée, en début de saison, entre Rossi et son coéquipier et rival Lorenzo.
Le Team Honda Repsol arrache en fin de championnat une 3e place tant dans le classement pilotes (avec Dani Pedrosa remporte 2 victoires et 9 autres podiums) que dans le classement Constructeurs. Le palmarès est plus satisfaisant dans le classement équipes où le Team obtient la 2e place. Nicky Hayden ne parvient pas à s’imposer cette année-là et ne monte sur le podium que deux fois, avec une 2e et une 3e place.
L’engagement de Mivv ne faiblit pas au cours de la saison, toujours disponible pour satisfaire les différentes exigences de l’équipe.

 

 

REPSOL HONDA TEAM – SAISON 2009

C’est le championnat caractérisé par le départ de l’américain Hayden remplacé par l’italien Andrea Dovizioso, tandis que Pedrosa maintient sa place dans l’équipe. Cette édition du MotoGP aurait dû compter 18 courses avec l’entrée du Grand Prix de Hongrie, renvoyé deux années de suite puis remplacé par le Gand Prix d’Aragon.
Les résultats finaux récompensent aussi l’équipe HRC/Honda Repsol, avec un belle 2e place dans le classement constructeurs et équipes, tandis que les deux pilotes doivent se contenter d’une 3e place au classement en ce qui concerne Pedrosa, qui remporte 2 victoires et 9 autres podiums. Dovizioso conclut la saison avec une victoire et quelques bons placements, en s’assurant la 6e place au classement général.
La collaboration entre Mivv et le Team Honda Repsol est intense comme au cours des saisons précédentes.

 

 

REPSOL HONDA TEAM – SAISON 2010

Pour 2010 l’équipe reste inchangée. Cette saison voit débuter la catégorie Moto2, qui remplace la 250. Le mondial de moto est endeuillé par la mort du pilote Shoya Tomizawa, percuté par De Angelis et Redding sur le circuit de Misano.
Revenant au Team Repsol Honda, les deux pilotes officiels finissent dans le Top 5 : Pedrosa prend la 2e place avec 4 victoires et 5 deuxièmes places. Dovizioso se classe 5e : aucune victoire pour lui, mais il finit les courses presque toujours dans les toutes premières positons. Exactement comme l’année précédente, la 2e place dans les classements Constructeurs et équipes est largement méritée par le Team.
Pour Mivv aussi, la satisfaction est grande pour les résultats obtenus au cours de la saison. Pour le marché de deuxième monte pour usage routier, Mivv développe l’échappement Speed Edge, au design « intelligent » qui lui permet de se positionner au plus près du cadre des motos.

 

 

Mivv en Moto2

Mivv s’est engagée au niveau technique en Moto2, dès sa naissance. La nouvelle catégorie est née en 2010, à la place de la 250 cm³, dépassée par l’élimination de la limite de cylindré et par des règles visant à garantir un investissement plus faible pour les équipes (toutes les motos sont équipées d’un moteur fourni par Honda, issu de la CBR 600 RR).
Au cours des différentes saisons Mivv a signé un partenariat avec WTR Team, Sag Team, Speed Up Team, Italtrans Team, Stop and Go Racing Team.

WTR TEAM – SAISON 2010

L’échappement Mivv équipe la AT02-2.0 construite par ADV Advance Technology pour l’équipe WTR de Saint Marin. Le pilote engagé dans le premier championnat de la nouvelle catégorie est le français Valentin Debise.

 

 

SAG TEAM – SAISON 2010

L’équipe court avec le thaïlandais Ratthapark Wilairot et l’espagnol Ricky Cardus. Mivv réalise le système d’échappement pour les Bimota HB4 de l’équipe. Les pilotes au début du championnat sont très nombreux : Wilairot conclut le classement à la 22e place, collectionnant au cours de la saison quelque bon placement. Dans le classement constructeurs Bimota obtient la 10e place.

 

 

TEAM ITALTRANS S.T.R. – SAISON 2010

L’équipe se présente au public du mondial moto avec le pilote italien Roby Rolfo et le vénézuélien Robertino Pietri. Le premier a une grande expérience en piste et cela lui permet de faire son chemin parmi les nombreux rivaux en Moto2, en concluant la saison à la 14e place, avec une victoire et une 3e place à son actif. Les motos utilisées sont les MMX du suisse Suter (meilleur constructeur du championnat 2010).

 

 

TEAM FIMMCO SPEED UP – SAISON 2010

L’engagement de Mivv au cours de la première saison en Moto2 se joue sur plusieurs fronts. Aux partenariats techniques s’ajoute en effet aussi cette équipe, défendue par deux pilotes pleins de talent : l’italien Andrea Iannone et le hongrois Gábor Talmácsi. L’équipe obtient des résultats enthousiasmants avec la moto S10, élaborée sur un cadre FTR M210. Andrea Iannone (3 victoires, 2 deuxièmes places, 3 troisièmes places et 5 pole positions) remporte avec brio la 3e place au classement général, tandis que son compagnon Gábor Talmácsi prend quant à lui la 6e place. Grâce aussi à Mivv, Speed Up monte sur la troisième marche du podium Constructeurs.

 

 

SAG TEAM FTR – SAISON 2011

Saison difficile pour cette équipe, malgré l’utilisation des excellentes FTR M211. Les deux pilotes, le jeune colombien Santiago Hernandez et le vétéran thaïlandais Ratthapark Wilairot, n’obtiennent pas de grands résultats. Wilairot gagne quelques points mais est conditionné par les séquelles d’un grave accident de la route et d’une longue hospitalisation. Le constructeur FTR est quand même 3e au classement de la saison.

 

 

SAG TEAM STOP AND GO RACING – SAISON 2012

L’engagement de Mivv en Moto2 ne cesse de croître. En 2012, elle signe un accord de partenariat technique avec le Team Stop and Go Racing, sous la direction d’Eduardo Perales. Les circuits du mondial de moto sont le meilleur banc d’essai pour un producteur de pots d’échappement ; toute l’expérience acquise est déclinée en effet sur les productions routières de deuxième monte.
En piste « avec MIVV », les FTR M212 sont pilotées par le suisse Marco Colandrea et par Angel Rodriguez avec la Bimota HB4. FTR conserve sa place dans le Top 5 des constructeurs.

 

 

Ce site web utilise des cookies, y compris des cookies tiers, afin de garantir certaines fonctions. En cliquant sur "J'accepte", vous acceptez l'utilisation de cookies. Dis m'en plus

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi